Photographies du Festival DécOUVRIR de Concèze 2018

Photographies du récital du Jury, le 25 mai 2018 au Ministère de l’Éducation nationale (Paris).

Photographies de la Soirée des 20 ans de Poésie en liberté, le 24 mai 2018.

Photographies du récital du Jury, le 23 mai 2018 à l’espace Andrée-Chedid à Issy-les-Moulineaux.

Photographies des délibérations du Jury, le 23 mai 2018 à l’espace Andrée-Chedid à Issy-les-Moulineaux.

Concèze 2017

Mardi 15 août lors du 15ème Festival DécOUVRIR de Concèze, comme chaque année, un moment était consacré à Poésie en liberté. Les comédiens Antoine Coesens, Lou Gala, Frédéric Gorny et Yeelem Jappain ont fait entendre au public, pour la première fois, une sélection des poèmes primée pour le concours 2017. Les applaudissements ont été enthousiastes, et le public touché de tant de talent. Ces poèmes seront publiés dans l’anthologie qui paraîtra en novembre aux éditions Bruno Doucey, avec tous les poèmes primés et sélectionnés.

Cette même soirée, sur la scène de Concèze, étaient programmés deux duos de choix : Céline Ollivier et Emilie Marsh (elle-même ancienne lauréate du concours Poésie en liberté) et Anne Sylvestre et Presque Oui.

Matthias Vincenot
Président du Festival Déc’OUVRIR de Concèze,
Directeur artistique de Poésie en liberté

Photographies : Julie Biet

Proclamation du Palmarès 2017

Alors que les routes sont partout encombrées par les départs en vacances, l’amphithéâtre Richelieu de L’Université de la Sorbonne fait le plein d’amateurs de poésie.

Monsieur Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale y reçoit Poésie en liberté.

Il tient à honorer le travail de 19 années et l’approche du 20e anniversaire. Il rappelle le bilan de toutes ces années : plus de cent mil participants de 150 pays. C’est aussi une belle ode à la poésie qu’il nous offre, plusieurs fois ovationnée.

Le Recteur honoraire Michel Barat, Président d’honneur, et Madame Florence Berthout, Maire du 5è arrondissement de Paris et Conseillère régionale d’Île-de-France, par leur intervention, touchent les cœurs et les esprits.

Un nombre impressionnant de jurés, de lauréats et de finalistes se pressent autour du Ministre dans le Hall devant l’amphithéâtre de la Sorbonne. Des personnalités de tous horizons sont au rendez-vous.

Mes remerciements à :

M. le Président de l’Université : Barthélémy Jobert.

Mme la Vice-Chancelier des Universités : Marie-Laure Coquelet.

Matthias Vincenot, Président de Poésie et Chanson Sorbonne, Directeur artistique de Poésie en liberté, poète, docteur ès lettres, Chevalier des Arts et Lettres, organisateur de la proclamation du palmarès 2017.

Michel Barat, Recteur honoraire, Officier de la Légion d’honneur, Président d’honneur de Poésie en liberté.

Yann Migoubert, Prag, Chef du service culturel de l’Université Paris-Sorbonne.

 

Yen Kuan, chargée de l’organisation de la soirée.

Samuel Mahé, Adjoint au chef du Service culturel de la Sorbonne

 

Florence Berthout, Maire du Vè arrondissement, Conseillère régionale d’Île-de-France

 

Jean-Sylvanus et Carole Olympio, administrateurs associés.

Rabah Kaabeche et Dalila, Président délégué chargé des partenariats.

Georges Mazella di Ciaramma, Colonel de Gendarmerie

Fadila Méhal, Présidente de la Commission Culture de la Ville de Paris, Chevalière des Arts et des Lettres

Salim Al Qassmi, Contre-Amiral du Sultanat d’Oman

Fiona Lazaar, Députée du Val d’Oise

 

Patricia Mazoyer, Inspectrice de l’enseignement agricole

Ayda Hadizadeh, Dominique Pince-Salem, Fonctionnaires de la Dgesco

Hatoumoussa Konaré, Fonctionnaire du Conseil Régional

Isabelle Ouedraogo, MSA, Présidente du comité d’action sanitaire et sociale en alternance

Dr. Issa Alamri, Dr. Suleiman Alhashmi, Dr. Ahmed Al Harassi, Mr. Bader Suleimani, Madame Andrea Litzenberger, Mme Djamila Gabruck : Délégation omanaise

Mme Soha GID, Déléguée de Doubaï

Han Yumi, Henri Péjaudier, Centre culturel coréen

Ambassadrice de Poésie en liberté pour le Moyen-Orient : Louisa Nadour

Correspondante de Poésie en liberté pour le Maghreb : Lynda Aït Bachir avec Samira Taieb Cherif et les soutiens du Greta

Correspondante de Poésie en liberté pour la Nouvelle-Zélande : Marion Vandeckerckhove

 

Représentant de l’Espace Andrée Chedid d’Issy-les-Moulineaux : Etienne Orsini.

Les comédiens Dounia et Antoine Coesens.

Merci aux 150 bénévoles qui apportent leur vigoureux dévouement. On en reconnaît de nombreux dans le diaporama.

 

Jean-Marc Muller, Président fondateur de Poésie en liberté.

Le 10 juillet 2017

 

Photographies : christianbaron.fr & Julie Biet

 

Espace Andrée Chedid

Vendredi 26 mai, à l’Espace Andrée Chedid d’Issy les Moulineaux (92), une rencontre clôturait les travaux du Jury 2017 avec les poètes Eric Dubois, Louisa Nadour, Colette Nys-Mazure, Etienne Orsini, André Prodhomme et Matthias Vincenot. Une joute poétique a suivi entre les jurés. Papier contre smartphones.

Photographies : christianbaron.fr

 

Du lundi 22 au vendredi 26 mai 2017, 10 jurés de 15 à 25 ans ont délibéré sous la présidence de Colette Nys Mazure, poète belge.

Les lycées Dorian de Paris et Jean-Jaurès de Montreuil ont été les deux pivots de l’organisation. Le Ministère de l’Éducation nationale, représenté par Dominique Pince-Salem de la Dgesco, et l’Espace Andrée Chedid d’Issy-les-Moulineaux avec la participation d’Etienne Orsini, ont accueilli le jury dans leurs cadre prestigieux.

Les jurés ont porté leur attention aux 300 textes présélectionnés sous la direction attentive de Matthias Vincenot, notre Directeur artistique.

Composition du jury :

  • Camille Pech de Laclause, Master Littéraire – École Normale Supérieure, Paris (75)
  • Charles Migeon, Master 1 Science politique – Paris Ouest Nanterre, Nanterre (92)
  • Fanny Guillot Salomon, Première Littéraire – Le Caousou, Toulouse (31)
  • Jaime Ignacio Guzman Arnaldi, L1 Philosophie – Faculté des Lettres et sciences humaines – UBO, Brest (29)
  • Laure Pivet, L3 Droit – Faculté libre de droit, Issy-les-Moulineaux (92)
  • Marion Le Vourc’h, Master 2 Paysage, école d’art – Ecole nationale supérieure du paysage, Versailles (78) / Marseille (13)
  • Marius David, Première Scientifique – Lycée Charles Péguy, Orléans (45)
  • Raïssa Bouri, Seconde générale – Lycée Jean Jaurès, Montreuil (93)
  • Rémy Peltier, L1 Droit – Jean Monnet, Sceaux (92)
  • Romuald Thonney, BTS pro1 Mécanique Auto – La Salle Saint-Nicolas, Issy-les-Moulineaux (92)
  • Valentin Kanganagedara, Première Économique et social – Institut du Sacré Coeur, La ville du Bois (91)

Photographies :

Ces photographies permettent de découvrir les visages de nos jurés et tous les bénévoles impliqués dans cette phase essentielle du concours.

Photographies : Julie Biet

Comme chaque année, le Comité de lecture du concours Poésie en liberté s’est réuni vendredi 5 mai au Ministère de l’Éducation afin d’effectuer une présélection. Sur les 4000 poèmes reçus, seulement 300 seront soumis au jury final, composé de lycéens, d’étudiants et d’apprentis sous la présidence de la poétesse Colette Nys-Mazure et qui se réunira fin mai.

Pour effectuer ce premier travail de sélection, les membres du Comité de lecture, issus de milieux différents (avec des poètes, des auteurs compositeurs interprètes, des artisans, des professeurs, des comédiens, des partenaires…) opèrent en binômes. Si certains ont l’habitude de participer à cette étape du concours, pour d’autres c’est la première fois. Le Comité de lecture se renouvelle chaque année afin de garder un regard neuf mais toujours aiguisé sur les participations.

Chaque binôme examine les poèmes selon la catégorie qui lui a été attribuée (selon le niveau, la classe et la provenance – de France ou de l’étranger). Avant cette réunion, chacun avait reçu son corpus afin de repérer en amont les poèmes qui se démarquent. Cette matinée est donc l’occasion de confronter ses choix à ceux de son partenaire afin de donner à tous les participants une réelle chance d’être sélectionnés sans tomber sous le joug d’un jugement arbitraire. Durant plusieurs heures, des échanges passionnés et bienveillants ont animé la salle du Ministère de l’Éducation jusqu’à ce que chacun des groupes s’accorde. À travers la lecture de ces textes, les membres du Comité de lecture découvrent une jeunesse sensible aux changements du monde.

À l’issue de cette matinée, la poésie débouche sur des amitiés entre des personnes dont les activités professionnelles n’auraient sans doute pas permis qu’elles se croisent autrement.

Photographies : Julie Biet