Anthologie progressive

Née à Saint-Avold en 1993, Manon Thiery étudie le cinéma à l’Université Paul-Valéry de Montpellier.

Elle réalise seule des très courts-métrages, aimerait s’installer au Canada et travailler dans la diffusion et la valorisation du patrimoine culturel. Quelques-uns de ses poèmes ont paru dans la revue Place de la Sorbonne ainsi que dans L’Almanach insolite (éditions Mines de rien).

Poème

je te revois
brûler le bois
avant l’école
rappelle-toi
j’ai pris le feu
je nous soulève

d’une main clore
la nuit fermer
son col

rose et
lourd de
velours

je connais l’âge
de ton supplice
où tu reposes
le lichen pousse

un long silence
de cosmodrome
ton col rose
cutané sur
l’herbe d’été