Adepte des formes plutôt courtes, Alain Chapelain a vu ses premiers textes publiés dans la revue « A l’index » de Jean-Claude Tardif.
Des propos très courts ont paru aussi, dans la revue Ici é là dirigée par Jacques Fournier.
Un recueil auto-édité Elément féminin a regroupé il y a quelques années, 12 textes, préfacés par le poète Eric Ferrari.
Si l’écriture s’est plus affirmée à partir de 2000 avec le texte « Grâce », ceux-ci comme pour le 15è anniversaire du festival de Concèze, commencent à se propager. De la part de celui qui en qualité de musicien, est plus connu pour accompagner ou composer à partir de ceux d’autrui.
Ses textes se plaisent à retracer le presque, l’indicible, le ratage, l’évitement, le peu circonstancié au-tour duquel tout tourne, bascule d’un côté, de l’autre.

Lire la suite

Marianne Auricoste

Poète
Comédienne

Débute au théatre, puis se consacre au rayonnement de la poésie et des nouvelles contemporaines de tous les pays et crée l’association Le Champ des mots (subventionnée par la DRAC et le CNl)
Elle effectue de nombreuses tournées de récitals de poèmes en France et à l’étranger ( Alliances Françaises et Centres Culturels)

Créations de spectacles autour de : Jules Valles, Rosa Luxembourg, Henri Michaux, Yannis Ritsos, Octavio Paz, Guillevic, les poètes du désert …Chants profonds de l’Arménie

Créations de festivals autour de la nouvelle contemporaine francophone et étrangère. Elle se produit dans plusieurs théatres parisiens (Café de la danse, théatre Essaïon, théatre de la Vieille Grille, théatre du Rond Point ,Centre Mandapa….) et collabore au festival de la nouvelle de ST Quentin en Picardie.

Productrice à RFI et France Culture ( nouvelles francophones et poésie )

Elle a publié :

L’Argile des mots (Casterman)
Lettre de Beauce (Chambelland)
Flâner en France (C. Pivot)
Itinèraire littèraire en Aubrac (Jacques Brémond)
Conversation dans le noir (L’Harmattan)
La Promesse (L’Harmattan)
Guillevic, les noces du goéland ( L’Harmattan )
Le jour se lève, Marina ( à paraître)
Articles dans les revues : Vagabondages – Europe – Sud – dire – trousse livre – Nouvelles nouvelles…

Résidence d’écrivain en Aubrac 1990
Résidence d’écrivain à Quimper 99-2000

Lire la suite

Pierre Drogi : né en 1961, à Metz ; poèmes, essais, traductions (du roumain principalement, mais aussi de l’allemand et du néerlandais, en collaboration pour cette dernière langue). Domaine poétique : neuf livres, en dehors des livres d’artiste, dont Afra / vrai corps (éd. Le clou dans le fer, 2010) ; Levées (éd. Atelier de l’Agneau, 2010), Animales (éd. Le clou dans le fer, 2013) ; Le chansonnier (éd. La Lettre volée, 2014) ; Ombre attachée – Anémomachia (éd. LansKine, 2016), Ombre attachée – À bouche sanglante (éd. LansKine, 2016). Essais : Métamorphoses, en collaboration avec Alain Dubois, professeur au Muséum d’Histoire naturelle (éd. du Pommier, 2008) ; Du sein de la fiction (éditions Passage d’encres, 2015) ; Fiction : la portée non mesurée de la parole. Sept essais (éditions Passage d’encres, 2016).

[A dirigé pendant neuf ans un séminaire dans le cadre du Collège international de Philosophie. Le séminaire s’interrogeait sur la portée  » véritable « , c’est-à-dire non idéologique, de la fiction.
Organisateur depuis 2013 de Rencontres de poésie contemporaine au lycée Racine (Paris) à destination des lycéens ; cette manifestation s’est ouverte dès 2014  » sur la cité  » par une séance publique de clôture rassemblant au terme des Rencontres les intervenants de l’année.]

Lire la suite

Guillaume Decourt est né en 1985. Il partage son temps entre Paris et Athènes. Il a publié huit recueils de poèmes : La Termitière, Polder n°151/Gros Textes, 2011 ; Le Chef-d’œuvre sur la tempe, Le Coudrier, 2013 ; Un ciel soupape, Sac à mots, 2013 ; Diplomatiques, Passage d’encres, 2014 ; À l’approche, Le Coudrier, 2015 ; Les Heures grecques, Lanskine, 2015 ; 9 h 50 à l’Hôtel-Dieu, Passage d’encres, 2016 ; Le Cargo de Rébétika, Lanskine, 2017.

Lire la suite

Florence Issac est psychopédagogue pour les enfants à Paris. Elle écrit et publie depuis 20 ans. Ses livres traitent de solitude, d’enfance, de mort et de nécessité d’amour devant l’absurdité du destin. Elle fonde en 2002 l’association l’Echappée belle regroupant des amis artistes de tous bords. En mars 2006, elle fait partie des membres des poètes du monde et adhère au manifeste pour la paix. Elle collabore dans plusieurs revues et anthologies avec Giovanni Dotoli, Maggy de Coster, Mathias Vincennot, Alain Pizerra, Jean-Luc Maxence. En 2010 L’échappée belle se spécialise pour devenir une maison d’édition l’échappée belle édition qui comprend actuellement 6 collections : poésie, architecture, photographie, nouvelles, danse et théâtre. C’est ainsi l’occasion d’organiser et de participer à de nombreuses rencontres littéraires et musicales et aussi d’exposer les photographes de son association

Lire la suite

Jean Portante est né en 1950 à Differdange (Luxembourg), de parents italiens. Il vit à Paris. Son œuvre, riche d’une quarantaine de livres – poésie, romans, essais, pièces de théâtre – est largement traduite. En France, il est membre de l’Académie Mallarmé. En 2003, il a reçu le Grand Prix d’automne de la Société des gens de lettres, pour l’ensemble de son œuvre, ainsi que le Prix Mallarmé pour son livre L'étrange langue. Dix ans plus tôt, son roman Mrs Haroy ou la mémoire de la baleine lui avait valu le Prix Servais au Luxembourg. Prix qui lui a été attribué une deuxième fois, en 2016, pour son roman L’architecture des temps instables. En 2011, il a été couronné du Prix national Batty Weber au Luxembourg, pour l'ensemble de son œuvre. Bien d’autres prix littéraires lui ont été attribués, et parmi eux le Prix Alain Bosquet pour sa traduction de L’amant mondial de Juan Gelman en 2013. Ses livres
sont publiés essentiellement chez PHI (Luxembourg) et au Castor Astral (France), mais également en Belgique, en Suisse, au Québec ainsi que, en traduction, dans une quinzaine d’autres pays. Depuis plus de trente ans, il exerce une activité de traducteur littéraire.

Lire la suite

François Fournet se définit comme « citoyen d’Argenteuil ». Egalement comédien, élève du théâtre du Vieux Comédien, il a joué dans des lieux aussi divers que le théâtre du Gymnase à Paris, l’Eglise de la Madeleine ou l’Université de Nantes. Amateur notamment de Baudelaire, Rimbaud ou Prévert, il dit régulièrement les poèmes des autres, mais aussi les siens.

Lire la suite

Murielle Compère-Demarcy (MCDem.) a commencé de publier en 1991 dans Phréatique, Cahiers polypoétiques (Paris). Auteur de 12 recueils, surtout en poésie mais aussi dans l’écriture de nouvelles et un essai à paraître en 2017-2018 sur la poésie de l’éditeur-poète Luc Vidal des Éditions du Petit Véhicule, elle continue de paraître en revues dont FPM-Festival Permanent des Mots (lecture en janvier 2017 de textes parus dans cette revue par Jacques Bonnaffé sur France Culture in « courriers & papillons » émission en podcast), Les Cahiers de Tinbad, les Cahiers littéraires internationaux Phoenix, La Nouvelle Revue Littéraire aux éd. Léo Scheer, Décharge, Poésie/Première, Verso, Traversées, Poésie/Seine, Comme en Poésie, Mille et un poètes des éditions Corps Puce et Lignes d’écriture, La Passe ,… Rédactrice de notes de lecture pour La Cause Littéraire, Texture, Phoenix, Traversées, Poezibao, …

Lire la suite

Max Alhau, poète, a publié une trentaine de recueils, parmi les plus récents : Aperçus, Lieux, Traces ( éditions Henry, 2012 ),  Le Temps au crible ( L’Herbe qui tremble, 2014, Prix Aliénor ), Si loin qu’on aille ( L’Herbe qui tremble, 2016, Prix François Coppée de l’Académie Française ). Il collabore à différentes revues : Diérèse, Europe, Texture. Il est membre de l’Académie Mallarmé.

Lire la suite

Salah Stétié, né 1929 à Beyrouth, est l’un des principaux poètes et essayistes contemporains dont l’œuvre, écrite en français, est traduite dans la plupart des grandes langues d’Europe, ainsi qu’en arabe. Ancien ambassadeur du Liban (à l’Unesco, aux Pays-Bas, au Maroc, puis secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères), il est l’auteur d’une cinquantaine de livres et son œuvre a été couronnée de plusieurs prix, dont le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie française. Dernières publications : L’Extravagance – Mémoires (Robert Laffont), Oasis, entre sable et mythes, avec des photographies de Jean-Baptiste Leroux (Imprimerie nationale/Actes Sud, 2016), L’Été du grand nuage (poésie) (Fata Morgana, 2016), Rabi’a de feu et de larmes, collect. Poche – Spiritualités vivantes (chez Albin Michel, 2016), Lapidaires verdoyants (Fata Morgana, 2017).

Lire la suite