Avril 2018 – Florence Issac

Florence Issac est psychopédagogue pour les enfants à Paris. Elle écrit et publie depuis 20 ans. Ses livres traitent de solitude, d’enfance, de mort et de nécessité d’amour devant l’absurdité du destin. Elle fonde en 2002 l’association l’Echappée belle regroupant des amis artistes de tous bords. En mars 2006, elle fait partie des membres des poètes du monde et adhère au manifeste pour la paix. Elle collabore dans plusieurs revues et anthologies avec Giovanni Dotoli, Maggy de Coster, Mathias Vincennot, Alain Pizerra, Jean-Luc Maxence. En 2010 L’échappée belle se spécialise pour devenir une maison d’édition l’échappée belle édition qui comprend actuellement 6 collections : poésie, architecture, photographie, nouvelles, danse et théâtre. C’est ainsi l’occasion d’organiser et de participer à de nombreuses rencontres littéraires et musicales et aussi d’exposer les photographes de son association

Lire la suite

Mars 2018 – Jean Portante

Jean Portante est né en 1950 à Differdange (Luxembourg), de parents italiens. Il vit à Paris. Son œuvre, riche d’une quarantaine de livres – poésie, romans, essais, pièces de théâtre – est largement traduite. En France, il est membre de l’Académie Mallarmé. En 2003, il a reçu le Grand Prix d’automne de la Société des gens de lettres, pour l’ensemble de son œuvre, ainsi que le Prix Mallarmé pour son livre L'étrange langue. Dix ans plus tôt, son roman Mrs Haroy ou la mémoire de la baleine lui avait valu le Prix Servais au Luxembourg. Prix qui lui a été attribué une deuxième fois, en 2016, pour son roman L’architecture des temps instables. En 2011, il a été couronné du Prix national Batty Weber au Luxembourg, pour l'ensemble de son œuvre. Bien d’autres prix littéraires lui ont été attribués, et parmi eux le Prix Alain Bosquet pour sa traduction de L’amant mondial de Juan Gelman en 2013. Ses livres
sont publiés essentiellement chez PHI (Luxembourg) et au Castor Astral (France), mais également en Belgique, en Suisse, au Québec ainsi que, en traduction, dans une quinzaine d’autres pays. Depuis plus de trente ans, il exerce une activité de traducteur littéraire.

Lire la suite

Février 2018 – François Fournet

François Fournet se définit comme « citoyen d’Argenteuil ». Egalement comédien, élève du théâtre du Vieux Comédien, il a joué dans des lieux aussi divers que le théâtre du Gymnase à Paris, l’Eglise de la Madeleine ou l’Université de Nantes. Amateur notamment de Baudelaire, Rimbaud ou Prévert, il dit régulièrement les poèmes des autres, mais aussi les siens.

Lire la suite

Janvier 2018 – Murielle Compère-Demarcy

Murielle Compère-Demarcy (MCDem.) a commencé de publier en 1991 dans Phréatique, Cahiers polypoétiques (Paris). Auteur de 12 recueils, surtout en poésie mais aussi dans l’écriture de nouvelles et un essai à paraître en 2017-2018 sur la poésie de l’éditeur-poète Luc Vidal des Éditions du Petit Véhicule, elle continue de paraître en revues dont FPM-Festival Permanent des Mots (lecture en janvier 2017 de textes parus dans cette revue par Jacques Bonnaffé sur France Culture in « courriers & papillons » émission en podcast), Les Cahiers de Tinbad, les Cahiers littéraires internationaux Phoenix, La Nouvelle Revue Littéraire aux éd. Léo Scheer, Décharge, Poésie/Première, Verso, Traversées, Poésie/Seine, Comme en Poésie, Mille et un poètes des éditions Corps Puce et Lignes d’écriture, La Passe ,… Rédactrice de notes de lecture pour La Cause Littéraire, Texture, Phoenix, Traversées, Poezibao, …

Lire la suite

Décembre 2017 – Max Alhau

Max Alhau, poète, a publié une trentaine de recueils, parmi les plus récents : Aperçus, Lieux, Traces ( éditions Henry, 2012 ),  Le Temps au crible ( L’Herbe qui tremble, 2014, Prix Aliénor ), Si loin qu’on aille ( L’Herbe qui tremble, 2016, Prix François Coppée de l’Académie Française ). Il collabore à différentes revues : Diérèse, Europe, Texture. Il est membre de l’Académie Mallarmé.

Lire la suite

Novembre 2017 – Salah Stétié

Salah Stétié, né 1929 à Beyrouth, est l’un des principaux poètes et essayistes contemporains dont l’œuvre, écrite en français, est traduite dans la plupart des grandes langues d’Europe, ainsi qu’en arabe. Ancien ambassadeur du Liban (à l’Unesco, aux Pays-Bas, au Maroc, puis secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères), il est l’auteur d’une cinquantaine de livres et son œuvre a été couronnée de plusieurs prix, dont le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie française. Dernières publications : L’Extravagance – Mémoires (Robert Laffont), Oasis, entre sable et mythes, avec des photographies de Jean-Baptiste Leroux (Imprimerie nationale/Actes Sud, 2016), L’Été du grand nuage (poésie) (Fata Morgana, 2016), Rabi’a de feu et de larmes, collect. Poche – Spiritualités vivantes (chez Albin Michel, 2016), Lapidaires verdoyants (Fata Morgana, 2017).

Lire la suite

Octobre 2017 – Jeannine Dion-Guérin

Auteur d’une vingtaine de livres dont le dernier publié en juin 2017: « A l’ombre du Baobab », rencontre du poète LS Senghor. Articles, chroniques en revues, conférences.Un livret album, voix et textes de l’auteur, musique d’Alain Richou Illustrations originales du peintre et graveur Wilfrid Ménard: « Offre-moi ce OUI » en 2013. Réalisatrice littéraire en mai 1990 du Concours international poétique pour le Centenaire du peintre Vincent Van Gogh et de l’Anthologie livre d’Art numéroté : « VINCENT, de la toile au poème ». Sociétaire de la Société des Poètes français, elle en assume le Secrétariat de 2000 à 2002. Productrice et animatrice durant 20 années de l’émission culturelle :  » En vers et avec tous  » sur Radio Idfm98 à Enghien. Lors de la manifestation organisée par l’UE de la Francophonie pour le Centenaire de LS Senghor en 2006, elle représente la France à Bruxelles et ouvre de sa voix le Congrès par le poème : « Prière de paix ». En 2010, attribution du  » Prix de Poésie LS Senghor  » remis par Henri Arphang Senghor, Ambassadeur honoraire culturel et neveu du poète. En tant que comédienne, elle participe aux cabarets de la troupe du « Théâtre de l’Aventure » à Ermont 95, ainsi qu’à des scènes et animations diverses en France et en Suisse. Elle continue à y défendre la poésie de Senghor jusqu’à ce jour, accompagnée de musiciens et instruments africains.Elle aime à résumer ainsi son action : « Si l’artiste se plaît à porter un œil curieux sur la vie, c’est qu’il tente de préserver son regard d’enfance. »

Lire la suite

Septembre 2017 – Eric Guilleton

Eric Guilleton, Auteur compositeur interprète.

Né en 1959 à Paris IX. Autodidacte, multi –instrumentiste. Il découvre la guitare, la poésie et commence à écrire et composer à l’âge de quatorze ans. Auteur de six albums (Editions Saravah) depuis trente ans il promène ses chansons en France mais également aux quatre coins du globe (Europe , Afrique, Inde, Extrême Orient). Il figure dans l’anthologie des Nouveaux Poètes Français et Francophones (dirigé par Jean-Luc Favre et Matthias Vincenot, collection les lettres du temps Jean-Pierre Huguet,éditeur 2003). Publie son premier recueil de poèmes Vivre à dix centimètres du bonheur ( Aumage éditions, 2006). Il est Citoyen d’Honneur de la commune de la Forêt Sainte Croix.

Lire la suite

Mars 2017 – Matthias Vincenot

Né en 1981 et Docteur ès Lettres, Matthias Vincenot a publié quatorze recueils, dont le plus récent, Génération deux mille quoi, est paru en 2015 aux éditions Fortuna. Il est le président de l’association Poésie et Chanson Sorbonne, le fondateur et le directeur artistique du Festival DécOUVRIR, le co-fondateur du « Prix Georges Moustaki » et le directeur artistique de « Poésie en liberté ».  En 2016 est sorti chez EPM Hors cadre, un album CD où il dit une sélection de ses poèmes, accompagné par le musicien, compositeur et arrangeur Etienne Champollion et l’Ensemble DécOUVRIR.

Lire la suite

Février 2017 – Christophe Lamiot Enos

Christophe Lamiot Enos, né le 18/12/62 à Beaumont-le-Roger, vit  son enfance et son adolescence à Pont-Audemer et habite aujourd’hui à Paris après quatorze années passées aux Etats-Unis d’Amérique à enseigner la littérature française.   Le 1er janvier 1981, il est victime d’un gravissime accident automobile qui lui impose aujourd’hui un statut de handicapé et une rigoureuse discipline d’écriture et de recherche en sciences humaines.  Deux essais parus en 1997 et 1999 (Eau sur eau, Rodopi, Amsterdam ;  Littérature et hôpital, Sciences en Situation, Paris) annoncent plusieurs récits en poèmes, dont en 2000, 2003, 2006 et 2010 Des pommes et des oranges, Sitôt Elke, Albany et 1985-1981 (Flammarion, Paris), récits dans lesquels, déjà, l’anglais et le français se mêlent.  En 2013 paraît au Royaume-Uni un ouvrage tout en anglais, The Sun Brings (Corrupt Press).  L’écriture de Christophe Lamiot Enos a retenu l’attention des commentateurs pour, entre autres, son souci du détail, l’élaboration formelle, la musicalité et le travail sur la mémoire.  Père de deux enfants, il occupe un poste de maître de conférences à l’université de Rouen, pour laquelle il a créé et maintenant dirige une collection de poésie américaine contemporaine aux Presses Universitaires de Rouen et du Havre, intitulée « To/Jusqu’à», fait partie du laboratoire « Passages XX-XXI » de l’université de Lyon 2 en tant qu’américaniste et collabore régulièrement à plusieurs revues.  Ses travaux paraissent dans des anthologies, tant en France qu’à l’étranger.

Lire la suite