Anthologie progressive

Pierre Drogi : né en 1961, à Metz ; poèmes, essais, traductions (du roumain principalement, mais aussi de l’allemand et du néerlandais, en collaboration pour cette dernière langue). Domaine poétique : neuf livres, en dehors des livres d’artiste, dont Afra / vrai corps (éd. Le clou dans le fer, 2010) ; Levées (éd. Atelier de l’Agneau, 2010), Animales (éd. Le clou dans le fer, 2013) ; Le chansonnier (éd. La Lettre volée, 2014) ; Ombre attachée – Anémomachia (éd. LansKine, 2016), Ombre attachée – À bouche sanglante (éd. LansKine, 2016). Essais : Métamorphoses, en collaboration avec Alain Dubois, professeur au Muséum d’Histoire naturelle (éd. du Pommier, 2008) ; Du sein de la fiction (éditions Passage d’encres, 2015) ; Fiction : la portée non mesurée de la parole. Sept essais (éditions Passage d’encres, 2016).

[A dirigé pendant neuf ans un séminaire dans le cadre du Collège international de Philosophie. Le séminaire s’interrogeait sur la portée  » véritable « , c’est-à-dire non idéologique, de la fiction.
Organisateur depuis 2013 de Rencontres de poésie contemporaine au lycée Racine (Paris) à destination des lycéens ; cette manifestation s’est ouverte dès 2014  » sur la cité  » par une séance publique de clôture rassemblant au terme des Rencontres les intervenants de l’année.]

Poème

 » par la bande  » (travail en cours / extrait)

les feuilles dépouillées du mûrier platane toutes à plat en cercle dense
l’anguille découpée vivante , clouée d’aiguilles .
des papillons bien lestes en décembre peut-être en quête de fleurs ? : du luxe
pour le poème boursouflé .

mais la tendresse lumineuse (pigmentation) du sommeil
ou de la mort
des feuilles
dis , douceur l’oreille ? découpée vivante… ?