Anthologie progressive

S’il écrit « depuis toujours », comme beaucoup d’adolescents enthousiastes et généreux de l’après-guerre, c’est dans les années 70 que Maurice Lestieux a réellement commencé à publier, dans la fidélité aux poètes de la génération précédente, issue de la Résistance, comme Jean Rousselot qui a préfacé l’un de ses premiers recueils « Fragments de Terre ». D’une enfance en Aquitaine, Maurice Lestieux a gardé une grande proximité de la nature, mais reconquis tôt par Paris où il est né, vit et travaille, il fait aussi de la ville la source d’une écriture inséparable de la vie de chaque jour.
La présence au monde, l’attention aux êtres et le sens de la correspondance de tous les arts habitent sa poésie. Il se veut proche des peintres et des sculpteurs, aimant travailler avec Véronique de Guitarre, Sophie Rousseau, Hilde Van Sumere et Yves Mairot. Le poème, pense-t-il doit aussi faire appel à tous les sens : et d’abord être parlé autant qu’écrit.
La chanson, est pour lui un art majeur, ainsi que Pierre Seghers, le poète, l’éditeur, le lui avait fait découvrir.
Auteur d’une vingtaine d’ouvrages et de plusieurs livres d’artiste, Maurice Lestieux est sociétaire de la SGDL, du Pen Club, a présidé le Cercle Aliénor à la Brasserie Lipp à Paris et a plaisir à participer à des lectures, performances et autres rencontres autour du poème et de toutes les formes de création.

http://lestieux.carbonmade.com

Poème

Exigence
Dire peu. Seulement quelque
lueur pour le passage.
S’il reste trace certaine
sur l’adret de la mémoire,
ce soit sur ce versant des choses

Faire chemin. Les mots
lèveront d’eux-mêmes au sillon
préliminaire. Sur quelques sommets
le lyrisme s’assemble.

L’homme et l’œuvre liés. Qui
tenterait la déchirure ?
Sous l’arc en ciel du regard
s’écrit la métamorphose :
Ordre, musique et couleur.

Exigence d’alarmes, d’Océans
en la distance où gît le vrai.
Car tout silence n’est pas d’or.
Car tous les anges n’ont pas d’ailes.
Pas encore.