Anthologie progressive

Marie Borin est écrivaine, poète, romancière et auteure de théâtre.

Ses textes mêlent les genres littéraires traditionnels pour les mettre au service de l’écriture et de l’émotion. Chacun de nous pourrait être l’un de ses personnages, homme ou femme, enfant ou adulte. Leurs histoires s’inspirent de faits de notre société et leurs vies se composent d’événements et de moments fondamentaux de l’être humain : l’enfance, l’amour et l’amitié, l’espérance et la désespérance, le tragique et l’humour…

Son œuvre a fait l’objet d’études universitaires, d’une conférence à Cerisy-la-Salle…

Son roman Félicité (Éditions l’Age d’Homme, 2005), hommage à l’enfance martyre, a reçu le Prix Littéraire Charles Brisset.
Son anthologie de poèmes Quand finira cette aube (Éditions Les Écrits des Forges (Québec) et Fédérop (France) 2008) a reçu la Bourse Poncetton de la Société des Gens de Lettres (Prix d’Automne de novembre 2008). Elle a été sélectionnée pour représenter la France au Festival de Trois-Rivières (Québec) en octobre 2009.
Ses pièces de théâtre Garde à vue et Que va devenir Saxa ont été sélectionnées par le Comité de Lecture des Ecrivains Associés du Théâtre pour appartenir à son Répertoire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Borin

Poème

Sur la rive d’enfance embarrassée d’épaves
la mer pétrit le rivage épuisé
et contre ses galets vient amaigrir le jour
qu’un murmure d’embrun confond avec la nuit

Tu n’as pas achevé de célébrer l’aurore
ni ce tracé là-bas de l’horizon
de cette porte ouverte vers un ailleurs
vers une renaissance

Tu n’as pas achevé de veiller
à ce parfum du feu
naissant avec les mots
de l’espérance

Que reste-t-il de toi ?
Les rides sur le lac ne venaient pas du vent
Au bout de ce chemin que ta fuite traça
que reste-t-il de toi ?