Anthologie progressive

Adeline Baldacchino est née en 1982 dans le Sud-Est de la France et vit actuellement à Paris. Elle a publié dès 1999 de la poésie et des nouvelles aux éditions Clapas et dans des revues (notamment Le cri d’os, Parterre verbal, 22 montée des Poètes, Ouste…).

Elle a récemment travaillé sur deux essais, l’un biographique (Le feu la flamme, autour de Max-Pol Fouchet, Editions Michalon 2013), l’autre philosophique (autour de Fragments inédits de Diogène le Cynique, Editions Autrement 2014), ainsi que sur les rapports entre anarchisme, désir et poésie pour la revue Ballast.

Elle prépare plusieurs recueils de poèmes inédits, des projets d’essais et de romans. Elle tient un blog photographique et littéraire.

Poème

Poème pour trouver une étoile

Je cherche une étoile
par où rassembler
tous les mots qui s’effacent
tendresse et gourmandise
le goût de la vie sur la langue
épelant des caresses
lancinantes et lumineuses

Un matin je suis montée
sur une terrasse au vent levé
tout était possible et tout devenait
même l’oiseau qui partait
reviendrait les ailes plus douces
me parler du monde :
j’allais

Vers midi j’ai nagé
dans la rivière insensée
le long des pierres blanches
et puis dans la mer qui disait
je te prends comme une branche
glisse de l’arbre :
j’aimais

En milieu d’après-midi j’ai senti
passer des ombres et leurs mains
gelées se poser sur mes genoux
je tremblais dans le temps
qui fabriquait des souvenirs
avec un feu glacé :
je tombais

Le soir j’ai vu le rayon vert
sur la ligne d’horizon quand le ciel
dit à la mer qu’il l’aime
juste avant de l’oublier
le sable était noir
plein de crabes voletants :
je fuyais

Je cherche encore une étoile
plus brillante et plus nue
pour rejoindre les mots qu’on aimait
comme une maison dans le noir
sans volets sans cheminée
murs de pierre emmurés vivants
dans l’éternité qui scintille.