Anthologie progressive

Née dans le Lot-et-Garonne en 1994, Léa Deschepper grandit à Dausse, un petit village rural, auprès d’une mère institutrice et d’un père charpentier. Très vite, elle attrape les mots et les goûte, un à un. Elle rêve de devenir danseuse, maîtresse en Afrique ou bien poète. Elle pratique le théâtre à ses heures libres, elle lit, remplit des carnets de tout. De rien. Bonne élève, elle obtient son baccalauréat littéraire en 2012 avec la mention très bien. La même année, elle reçoit un prix spécial au concours Poésie en liberté, et participe au jury de l’année suivante. Entre temps, elle découvre son amour pour les enfants en travaillant en centre de loisirs. Bien décidée d’aider avec et par les mots, elle passe le concours d’entrée en école d’orthophonie, qu’elle obtient en 2013 à Nantes. Installée là-bas depuis peu, elle marche sur les quais, rêvant à l’océan, inventant le sel à ses lèvres.

Poème

MAMAN

Je suis un peu morte
Maman

J’ai même pas pleuré
Maman

J’ai dit « c’est fini »
Maman

Et j’ai arraché les jours cousus à ma robe
Et j’ai craché les fils au pied du lit

Je me suis dénudée jusqu’au cœur
Maman

Pour fouiller jusqu’à la beauté