Anthologie progressive

France Burghelle Rey enseigne les lettres classiques. Elle est membre de l’Association des Amis de Jean Cocteau, du P.E.N. Club français.

Textes parus et à paraître dans une vingtaine de revues.
Elle a écrit une dizaine de recueils  dont 4 sont publiés chez Encres Vives, coll. Encres Blanches : Odyssée en double, La Fiancée du silence, L’Orpailleur,
Le Bûcher du phénix et  Lyre en double aux éditions Interventions à Haute voix. Pour un texte du Chant de l’enfance, inédit, elle a obtenu le prix Blaise Cendrars et pour L’Un contre l’autre, Gegenüber, a été finaliste du prix Max-Pol Fouchet.
Elle collabore avec des peintres et notamment avec Georges Badin  pour des livres d’artistes.
http://france.burghellerey.over-blog.com/#

Notes critiques dans de nombreuses  revues comme Place de la Sorbonne, Lieux d’être, Cahiers du Sens, Terres de Femmes

Poème

Comment sous les salves garder le secret je me sens si vivant sans rêves et sans extases

Aujourd’hui un déferlement de pensées m’épouse comme une proie mais je ne dirai rien

Et pourtant  l’oiseau quand il mange n’utilise que son bec


Je reste en souvenir de bribes et de balbutiements proche moi-même du mutisme

Oh ! ces passages de silence quand le blanc l’emporte  dans l’effroi

D’un double qui parle à ma place



Délivre-moi de la liberté j’ai franchi des distances même à pas lents

Mais il me faut un lit étirer le temps ignorer le mouvement pour dessiner de mes mains
Des vagues sur les draps la mer est au cœur de chaque prison


France Burghelle Rey