Anthologie progressive

Poète, essayiste, dramaturge, librettiste et traducteur.
Membre du comité de la revue Po&sie.
Parmi une quinzaine de livres publiés, les plus récents sont :

  • en poésie : Upperground (La rivière échappée, 2010)
    Infinisterre suivi de Crash (Apogée, 2006) ;
  • en essai : Gauguin, le dandy sauvage (essai, Infolio, 2012)
    Baudelaire, être un grand homme et un saint pour soi-même (Infolio, 2009)
  • en théâtre : àlavieàlanuit (L’Harmattan, 2003) ;
  • en opéra : Oreste & Œdipe (Mihaly, 2002) ;
  • en traduction : l’œuvre complète de Mina Loy (L’Atelier des Brisants, 2005).
  • Il a travaillé en créations avec les chorégraphes Sylvain Groud (Talitha koum, Quand je me couche dans le temps) et Muriel Piqué (AOA).
  • Ses lectures sont musicalisées par David Tuil.
  • à paraître : D’or et de boue (essai, éditions Obsidiane, 2013)

Poème

poème des états . 2
(extrait)
C’est
    la femme vue de dos
                la femme le dos vu
                      la femme au dos vu
    accoudée à la fenêtre à moins qu’elle ne préfère poser
    (par goût du stéréotype) son front contre la vitre –
    mélancolique ou joyeuse :
    she’s waiting for aspetta…………………………..
                                elle attend

    qui ou quoi ou
                 bien feint d’attendre même l’attente de
    qui ou quoi surgirait du lointain car de face
    l’ennui la dévisage la menace des heures durant alors
    de dos
         elle jette son regard au loin pour ne pas qu’on sache
    qu’elle épie qui ou quoi ne viendra jamais à la fenêtre
    de dos
         la chevelure crispée en chignon la taille
         mordue par la robe austère (le goût du stéréotype)
         sans négliger cette langueur que les plis cadavérisent
C’est
    la femme au dos vu
                      vue de dos elle
    s’accoude à la fenêtre regardant passer le temps où
    le temps qui défile de face le temps quand
    les heures mangent son regard exactement comme
    la robe drue creuse ses reins d’un silice tout pascalien
    la femme vue de dos elle
    (par goût du stéréotype) guette qui ou quoi une déclaration
    d’amour ou de guerre quoi ou qui la jetterait en avant
    de face en pleine face mais non elle

ne se retournera pas vous
jamais ne la verrez autrement de dos
la femme au dos vu